Nous publions l’interview que Monsieur Joseph Baek-Man Lee, récemment nommé ambassadeur auprès du Saint-Siège, a accordé à Ian Bentz, à propos du tableau réalisé par une artiste sud coréenne et offert au pape François.L’ambassadeur, voulant offrir à ce dernier, lors de sa visite en 2018 au Vatican, un présent qui lui fasse plaisir, et connaissant la dévotion du pape François pour Marie qui défait les nœuds , a fait réaliser par une artiste sud coréenne, Soon Hwa Shim, une version adaptée du tableau de Schmitdner.

« La péninsule coréenne m’est toujours présente ». C’est avec ces mots que le pape François accepta le magnifique tableau de Marie qui défait les nœuds  offert par l’ambassadeur de la Corée du Sud, Monsieur Joseph Baek-Man Lee. « Je prierai toujours pour vous », répondit Lee , en lui donnant ses lettres de créance.

Jan Bentz, mandaté par l’équipe rédactionnelle du blog « Cheminons avec Marie qui défait les nœuds » a pu rencontrer Monsieur Lee, dans sa résidence à Rome, au sujet de sa rencontre avec le pape François et de cette peinture étonnante, réalisée et offerte pour l’ occasion . Il ne s’agit pas en effet d’une simple copie de l’original du tableau de Marie qui défait les nœuds , mais d’une Madone coréenne, vêtue dans les habits du pays et entourée d’anges aux yeux en amande.
La dévotion du pape François envers Marie qui défait les nœuds date de ses études en Allemagne. Pendant qu’il étudiait dans les années 80 à Augsburg, il découvrit l’original dans l’église de St Pierre am Perlach.

« Avant de venir à Rome pendant l’hiver 2017, j’avais demandé conseil à un grand nombre de connaissances un conseil pour savoir ce que je pourrais offrir au pape François. Beaucoup m’ont dit que le Pape aimait beaucoup cette image de la Vierge Marie qui défait les nœuds  » a expliqué l’ambassadeur Lee pendant son interview.
Pour Lee, le thème de cette peinture était idéal : « Les nœuds sur cette image représentent des problèmes. Ces temps-ci la péninsule coréenne souffre de beaucoup de problèmes. Le premier problème est le danger d’une guerre entre les deux Corées. C’est pour cette raison que j’ai choisi de donner cette image au Pape François, pour lui rappeler que ces problèmes ont besoin d’une solution.

La manière dont Joseph Baek-Man Lee s’est trouvé nommé ambassadeur est intéressante. Ayant fait des études d’ économie à Seoul, il se spécialisa dans le domaine de la communication de masse. Il travailla chez différents journaux et devint en 2006 le responsable des relations publiques pour le président du pays. Après sa conversion, qui fut inspirée par sa femme, il devint missionnaire catholique à l’Institut catholique de catéchèse en 2017. Sa nomination à Rome se fit alors très rapidement, pour consolider les relations entre le Vatican et son pays.

La version coréenne du tableau de Marie qui défait les nœuds  est unique : « A ce que je sache, ceci est la première réalisation du peintre Sun-Hwa dans laquelle elle tente de peindre une copie coréenne de la version originale. » Caterina Sun-Hwa Sim peint en effet depuis longtemps des sujets religieux, mais toujours en tenant compte des éléments classiques de la tradition coréenne.

Dans cette représentation, Marie porte un robe coréenne élégante et a le visage doux et serein d’une mère aimante. Caterina Sim est déjà connue bien au-delà de son pays ; des expositions de ces œuvres ont déjà été faite au Vatican et à Lourdes. En Corée, ses œuvres sont exposés dans les arche-diocèses de Séoul et de Suwon, mais aussi dans 30 endroits à travers le pays. « Il y a un petit détail tout en bas », nous signale l’ambassadeur Lee. « La où dans l’original on voit un ange guider un homme, c’est le pape François qui est dépeint comme pasteur qui mène les fidèles. »

Le pape François n‘est pas le premier pape à être touché par l’art de Sim. Le pape émérite Benoit XVI offrit une œuvre de Sim au monastère bénédictin de Münsterschwarzach, dont on fêtait les 1200 ans. Par le biais des Bénédictins de Waegwan en Corée, le peintre avait en effet pu entrer en contact avec Pape Benoit, et réaliser une œuvre pour les Bénédictins.
D’autre part, quand le pape François se rendit en Corée en 2014, il choisit pour figurer sur la médaille de souvenir de son voyage apostolique l’image de « Marie avec enfant » – une œuvre de Caterina Sim également.

Comme l’ambassadeur Lee, Sim est également convaincue que le plus grand défi pour la Corée pour l’instant – pour les catholiques autant que pour les non-catholiques – est la division de leur pays : « Je crois que la séparation entre la Corée du Nord et du Sud est le problème le plus urgent. J’ai peint ces œuvres dans l’espoir qu’il y aurait bientôt la paix sur la péninsule coréenne. Quand le pape François visita la Corée en 2014, il reçut comme cadeau l’image de « Marie, Reine de la Paix » comme expression de cet espoir, » a expliqué Sim au journal italien Quaderni di Galeazza.

Sim ajoute : « Peindre est comme donner naissance à un enfant. » Peindre n’est pas seulement un travail avec de la couleur et un pinceau, mais cela demande beaucoup d’empathie et d’abnégation, comme pour la naissance d’un enfant. Elle appelle d’ailleurs son studio sa « filière pelvienne »… Quand elle décida de créer une peinture pour Lourdes, elle s’enferma pendant six mois dans son atelier , jusqu’à ce qu’elle soit terminée. Étant une sorte de naissance, son travail inclut aussi des douleurs. En 2016, elle se blessa au poignet. Pour Sim, les douleurs fortes qu’elle ressent depuis, lorsqu’ elle peint, lui donnent l’occasion de méditer plus profondément sur les douleurs du Christ sur la croix. Sim voudrait en effet que sa vie reflète celle de la Sainte Vierge, pour qu’elle devienne une histoire de consolation et de dévouement maternel.

Prions pour que Marie qui défait les nœuds  dénoue les nœuds de la haine et de la division idéologique et qu’elle donne la paix, pour que les deux parties du pays puissent se réunir et pour que le peuple coréen puisse vivre ensemble sereinement.

Jan Bentz, 25 février, 2019

Pour en savoir plus:
https://www.romereports.com/en/2018/02/16/new-ambassador-from-korea-deeply-honored-to-present-credentials-to-holy-father/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *