A priori, nous n’avons pas l’habitude d’associer la Vierge Marie à l’Ascension de son Fils. Et pourtant, il est intéressant de contempler ce mystère, comme nous le faisons dans le Rosaire, avec les yeux de la Vierge Marie.

L’Ascension
Le pape Benoît XVI, dans une homélie sur l’Ascension, en 2009, explique que l’Ascension n’est pas un voyage vers le haut, mais plutôt une action de la puissance de Dieu qui introduit Jésus dans l’espace de la proximité divine, dans une nuée qui le fait disparaître à nos yeux. C’est ce que nous voyons dans la fresque de Giotto, à Assise, représentant l’Ascension. Ainsi,
« Présenter le Seigneur enveloppé dans la nuée évoque en définitive le même mystère exprimé par le symbolisme de « s’asseoir à la droite de Dieu ». Dans le Christ élevé au ciel, l’être humain est entré de manière inouïe et nouvelle dans l’intimité de Dieu; l’homme trouve désormais pour toujours place en Dieu. Le « ciel », ce mot ciel, n’indique pas un lieu au dessus des étoiles, mais quelque chose de beaucoup plus fort et sublime: il indique le Christ lui-même, la Personne divine qui accueille pleinement et pour toujours l’humanité, Celui en qui Dieu et l’homme sont pour toujours inséparablement unis. L’être de l’homme en Dieu, tel est le ciel.»

La Vierge Marie, une foi en chemin
Jean-Paul II souligne que la foi de Marie ne cesse de croître, dans sa vie quotidienne, mais aussi dans cette « nuit de la foi » qu’a représenté pour elle la mort de son Fils.
Le mystère de l’Ascension s’inscrit également dans ce cheminement. La disparition de son Fils va lui faire vivre autrement sa relation avec Lui, mais également avec les hommes.

La Vierge Marie, mère des hommes et de l’Église
On pourrait dire que l’Ascension du Christ permet à la Vierge Marie de jouer son rôle de mère de l’Église. Les Apôtres, comme l’explique le pape Benoît XVI, étaient encore sous le coup de la stupéfaction provoquée par la mort et la Résurrection de Jésus, et angoissés d’être restés seuls après l’Ascension du Christ. La Vierge Marie, celle « qui a cru à l’accomplissement … « (Luc 1,45), enseignait la persévérance dans la foi. (Discours Benoît XVI du 26 mai 2006).
Elle a donc joué un rôle important auprès des Apôtres, pour les aider à vivre ce nouvel épisode et attendre la venue de l’Esprit Saint, qui permettrait aux Apôtres d’être enhardis par la puissance de l’Esprit Saint, et d’en rendre perceptible la présence à travers le témoignage, la prédication et l’engagement missionnaire. 

Que la Vierge Marie nous aide à cheminer dans la foi et à faire croître en chacun ce grand désir du ciel, fruit du mystère de l’Ascension. Le Saint Père Benoît XVI nous le rappelle : « Nous nous approchons du ciel, ou mieux nous entrons au ciel, dans la mesure ou nous nous approchons de Jésus et entrons en communion avec Lui. » Que Marie qui défait les nœuds  dénoue ceux qui entravent cette communion.

Isabelle Rolland

Source iconographique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ascension_(Assise)#/media/File:Giotto_di_Bondone_-_Ascension_of_Christ_-_WGA09156.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *