La Bataille de Lépante (1571) fut un moment clef de l’histoire. Le chapelet joua un rôle important en défendant la chrétienté contre l’avance de l’Islam en Europe et en libérant des milliers de Chrétiens assujettis à l’esclavage par les Musulmans. Dans le mois d’Octobre, nous nous tournons vers ce don unique de Notre Dame qu’est le rosaire pour nous aider dans notre combat spirituel et pour délier les nœuds que sont les problèmes de chaque jour.

Étant donné les agressions islamiques contre la chrétienté, le Pape Pie V chercha désespérément à unir les pays Catholiques de l’Europe pour sauver leur civilisation, mais avec très peu de succès. Il était difficile de rassembler des cultures aussi différentes. La France, le Portugal et l’Allemagne étaient tous impliqués dans d’autres guerres, et on ne pouvait plus compter sur l’Angleterre depuis le schisme d’Henri VIII.
Quand les envahisseurs musulmans eurent finalement capturé L’île de Chypre en 1570, les ennemis étaient de fait aux portes de l’Europe. Neuf nations catholiques maritimes formèrent la Sainte Ligue pour défendre la chrétienté contre une invasion. Les flottes de ces pays se rassemblèrent pour livrer bataille sous le commandement de Don Juan d’Autriche, qui n’avait à cette époque que 24 ans.

L’Ennemi
Ali Pacha et Mustapha Pacha, les protégés de Soliman le Magnifique, commandèrent la flotte musulmane de plus de 270 bateaux, pendant que la flotte chrétienne ne comptait que 206 bateaux mais possédait une artillerie supérieure. Cependant, la taille plus importante de la flotte musulmane était redoutable. Les deux parties se rencontrèrent dans le golfe de Patras à l’Ouest de la Grèce le matin du 7 octobre 1571.
Avant le conflit, le Pape avait demandé à toute la chrétienté de réciter le chapelet comme force spirituelle pour protéger l’Europe de l’agression musulmane. Le jour de la bataille, les soldats chrétiens allèrent à la guerre avec leur chapelet autour de leur cou ou sur leur personne, et l’Europe chrétienne pria avec le Pape pour la victoire.
Le déroulement de la bataille navale est trop complexe pour en parler ici, mais, en somme, les forces chrétiennes attribuèrent leur victoire ce jour-là à la force de la prière. Il y eut un changement miraculeux du vent au moment crucial ce qui fit pencher la balance en faveur des bateaux des Chrétiens et qui mena à une victoire décisive. Les vaisseaux islamiques conquis étaient remplis avec plus de 15,000 esclaves chrétiens qui furent libérés quand les Musulmans capitulèrent.
Il paraît que le Pape Pie V à Rome, donc à 700 km des faits, eut une vision de la victoire en mer pendant qu’elle eut lieu. Il se rendit immédiatement à la chapelle pour remercier Notre Dame pour sa protection de cette entreprise. Le chapelet remporta la victoire.
La fête de Notre Dame du rosaire que nous célébrons le jour de l’anniversaire de la bataille de Lépante avait été institué par Pie V peu de temps après et fut initialement appelée « Notre Dame des Victoires ». C’est un témoignage perpétuel à la protection de Marie dans ce combat.

Dénouer nos conflits
La Sainte Vierge entend toujours le cri de ses enfants, spécialement ceux qui sont consacrés au Christ à travers le baptême. Mais elle apporte de l’aide à tous ceux qui l’appellent.
Certains conflits dans notre vie comme l’oppression islamique de la chrétienté au 16ième siècle demandent des réponses musclées. Souvent nous devons nous battre pour défendre ce qui nous est cher. Même si nous ne le voulons pas, nous sommes fréquemment mêlés à des guerres à cause de problèmes interpersonnels que nous rencontrons tous les jours. Le mal existe dans ce monde et quelque fois il nous enchevêtre dans son filet.
Mais devons-nous penser à Notre Dame comme guerrier pour nous aider à résoudre ces problèmes ?
Oui, car elle est Celle qui défait les nœuds  ! Avec le chapelet en main qui a souvent été appelé une arme spirituelle, nous nous tournons vers elle en confrontant les problèmes épineux de notre vie avec confiance puisqu’elle nous aidera à trouver une solution à nos difficultés.
Elle défendit toute la chrétienté quand une civilisation entière approcha Dieu humblement en utilisant la simple prière du rosaire. Elle pourra certainement apporter la victoire à ses enfants, qui se tournent vers elle !

Peter Darcy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *