Pour nous associer à la douleur de Marie, elle-même unie à celle du Christ mort sur la croix, nous publions ce poème de Raïssa Maritain intitulé ‘Pieta’

Venez gémissements lamentations et larmes
Venez sanglots et cris montez comme la mer
Balayez de vos flots tous nos refus amers
Coulez abondamment de la source de l’âme

La mort a donc touché la Victime docile
Dieu rassemble la nuit tout autour de la Croix
Et l’on a déposé son Fils entre tes bras
Que ton Dieu pèse lourd à tes genoux fragiles

Tu peux le regarder encore un peu de temps
Et laver de tes pleurs son visage sanglant
Écorcher tes doigts clairs à sa dure couronne

Serrer contre ton cœur sa poitrine blessée
Et contempler l’Amour dans sa chair déchirée
Qui nous rend à la vie où la vie abandonne

*

Les Anges serviteurs du Christ en agonie
Viennent portant les instruments de la Passion
Silences étonnés te tenir compagnie
Le long de ton exil Reine de Compassion

Venez gémissements lamentations et larmes
Venez sanglots et cris montez comme la mer
Balayez de vos flots tous nos refus amers
Coulez abondamment de la source de l’âme

Raïssa MARITAIN, Lettre de nuit, DDB, 1940.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *