La fête de la très Sainte Trinité a lieu chaque année fin mai ou début juin et nous donne l’occasion de réfléchir profondément sur l’amour que Notre Dame Lui porte. Le rapport que la Vierge Marie entretient avec chaque personne trinitaire est une source d’inspiration, d’intercession et d’épanouissement pour nous.

La grâce du baptême

Chacun de nous a été baptisé au-dedans le dans la vie même de la Trinité – au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. La grâce sanctifiante de leur présence divine est entrée en nous ; nous avons été transformés d’enfants des ténèbres en enfants de lumière, comme dit St. Paul (Eph. 5 : 8). Nous n’étions peut-être que des nourrissons à cette époque, mais nous sommes néanmoins devenus une « nouvelle création » à travers le pouvoir de la Sainte Trinité et le sacrement administré par l’Eglise.
La Vierge Marie possédait la même grâce sanctifiante que celle que nous recevons au baptême ; pourtant elle l’avait depuis le premier moment de son existence. Cette vérité n’est pas souvent exprimée par les théologiens et prédicateurs, mais c’est néanmoins un fait évident que l’Immaculée Conception n’avait pas besoin d’être baptisée ! Elle était déjà « pleine de grâce » (Luc 1: 28), ce qui veut dire qu’elle était remplie de la vie trinitaire même avant que le sacrement du baptême soit créé. C’est stupéfiant !

Chaque personne
Je me rappelle d’une belle prise de conscience par une jeune fille, que j’ai préparée à la confirmation il y a déjà quelques années. « Ah, » s’exclama-t-elle en classe. « Je comprends. Par le baptême nous entrons dans une relation avec Dieu le Père. Par l’Eucharistie nous nous unissons avec Dieu le Fils, et par la Confirmation nous recevons la vie du Saint Esprit ! ».
Si seulement chacun pouvait faire expérience de ce jeune enthousiasme pour les vérités magnifiques de la foi ! Nous pourrions alors voir que la Vierge Marie a une relation unique avec chaque Personne de la très Sainte Trinité :
Elle est la fille du Père éternel. En Notre Dame nous trouvons la réalisation du symbole ancien de la « fille de Sion ». Elle résume en elle-même la longue histoire du vestige fidèle d’Israël (Is. 10:20; Jer. 31:7; Mic. 2:12; Zeph. 3:13).
Marie est la mère du Fils éternel, le vase parfait et la porte à travers laquelle le Christ est entré dans son humanité sacrée.
Elle est aussi l’épouse de l’Esprit divin qui la « prit sous son ombre » (Lc 1 : 35) le jour de l’Annonciation et acheva l’union entre le divin et l’humain à travers son consentement à la volonté divine. Elle était aussi dans le cénacle avec les disciples le jour de la Pentecôte quand l’Eglise est née.

La nouvelle Ève
On ne peut pas s’imaginer une relation plus parfaite que celle de la Très Sainte Trinité avec la Vierge Marie. Un grand nombre de pères de l’Eglise ont dit avec justesse que la Sainte Vierge a « inversé la malédiction » de notre première mère, Ève, et a rétabli la possibilité même pour l’humanité de pouvoir de nouveau entrer dans la vie divine, qu’elle avait perdue avec le péché.
Marie est la “Nouvelle Eve” et il n’est pas étonnant que Marie prenne soins de ses enfants à travers l’histoire par ses apparitions et les grâces tangibles de sa présence. Elle est une missionnaire du Dieu trinitaire à travers l’histoire humaine.
J’ai lu une fois l’histoire d’un missionnaire martyre qui, au temps de son emprisonnement et de sa torture, recevait des visites de la Vierge Marie. Celle-ci lui donna la grâce de persévérer. La Bienheureuse Mère de Dieu a un amour tendre pour ceux qui font des grands sacrifices pour rester fidèles à son Fils et son Eglise.

Des grâces “ordinaires”
En juin nous retournons au temps ordinaire bien que notre monde si affligé par le coronavirus n’est plus du tout en mode ordinaire. Ceci est le moment de se tourner vers Marie qui défait les nœuds , pour lui demander des grâces spéciales pendant cette période de souffrance. Marie est la voie parfaite pour obtenir les grâces du ciel et peut nous obtenir toute faveur, qu’elle demande de Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit. Nous devrions la prier avec plus de ferveur et de confiance.

Demandons-lui de défaire les nœuds de la souffrance et de la douleur dont nous ou nos proches font l’ expérience. Elle se tient debout sous la Croix et comprend toute souffrance humaine. Quand nous avons besoin d’y voir plus clair pour prendre une décision, nous pouvons lui demander de nous apporter la lumière divine comme elle l’a fait à chaque saint ou pécheur qui lui en a fait la demande, à toutes les époques.
Demandons-lui également d’approfondir la grâce de notre baptême, pour que notre amour pour le Dieu trinitaire devienne plus ardent à travers Elle. Elle est la seule personne dans toute l’histoire humaine qui l’ait connu parfaitement depuis le début de son existence.

Peter Darcy

source iconographique: https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Trinit%C3%A9,_la_Vierge_%C3%A0_l%27Enfant_et_deux_saints#/media/Fichier:Luca_Signorelli_-_The_Trinity,_the_Virgin_and_Two_Saints_-_WGA21298.jpg

Voir aussi, sur notre blog:

La Vierge Marie et la Sainte Trinité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *