Les représentations artistiques de la Vierge Marie sont   innombrables : aussi les amateurs d’art actuels ne se laissent -ils  pas facilement impressionner par une représentation d’une beauté ou d’un intérêt que l’on peut qualifier d’exceptionnels. L’Annonciation de Fra Angelico est l’une de ces œuvres extraordinaires, remarquable  à bien des égards, notamment parce qu’elle fait référence à l’un des titres les plus étonnants attribués à la Vierge Marie : celui d’ hortus conclusus » ou «jardin clos».

Source biblique
Ce vocable  d ‘«Hortus conclusus» attribué à Marie apparaît dans la poésie médiévale et de la Renaissance. On en trouve mention dans le Cantique des cantiques (ct. 4:12): «Hortus conclusus soror mea, sponsa, hortus conclusus, fons signatus» – «Un jardin clos est ma sœur, mon épouse; un jardin clos, une fontaine scellée. »  Dès 1330, on peut le trouver dans des enluminures de manuscrits,  où le jardin est généralement représenté clos,  ou bien comporte une entrée relativement petite ou un portail muni de barreaux.

Fra Angelico, l’Annonciation
L’Annonciation est l’une des fresques anciennes  de Fra Angelico,  située dans le couvent San Marco de Florence. On la date généralement de 1430. Dans cette représentation si étonnante, ce peintre de la Renaissance, qui est également  frère dominicain,  représente une Marie recueillie, assise sur un tabouret en bois. La scène présente un décor constitué d’un portique avec des murs, à l’arrière, et de voûtes au-dessus. A l’arrière plan, on aperçoit le mur du fond de l’édifice et, de l’autre côté, un jardin avec une clôture assez haute. Dans le jardin, on devine des arbres généreux, de différentes espèces.
La Vierge Marie a reçu très tôt  des titres exprimant les grâces particulières qui lui étaient attachées ainsi que les dogmes promulgués à son sujet: c’est ainsi qu’elle fut appelée «Mère de Dieu», «vierge perpétuelle», «reine du ciel».
Le titre curieux de «jardin clos» prend tout son sens lorsque l’on garde à l’esprit qu’il a toujours fait partie du sensu fidei affirmant que la Mère de Dieu était sans péché, c’est-à-dire sans  péché personnel et sans  péché originel. Bien avant la définition du dogme en 1854 par le pape Pie IX, les fidèles croyaient que Marie était le nouvel «homme», ou plutôt la nouvelle «Eve», créée selon le dessein original du Créateur.

Une signification théologique
Le jardin clos est un symbole puissant: il illustre  la fécondité du printemps – un peu comme la fécondité du ventre de la Vierge qui a donné naissance à Jésus-Christ – ainsi que sa nature intacte, illustrée par la clôture. Les visiteurs indésirables ne sont pas autorisés ici, le jardin n’est une oasis que pour notre Seigneur. Le jardin de son âme n’a jamais été souillé par le serpent, dont elle écrase la tête.
Un autre détail étonnant frappe le regard de celui qui contemple la fresque: l’ordre des chapiteaux des colonnes. Ceux qui se trouvent à l’horizontale et qui  sont situés le plus près du spectateur sont corinthiens, mais ceux qui s’éloignent du premier plan sont ioniens – deux des trois types classiques. Vitruve enseigne que l’ordre ionien  est inspiré par la minceur du corps féminin et représente donc la féminité.
Le type de colonne corinthienne – visible au premier plan – est généralement associé à une vie durable ou éternelle, ainsi qu’à la Résurrection. Par conséquent, la Résurrection du Christ est déjà annoncée dans l’Annonciation.
Par la symbolique des deux types de colonnes: ioniennes – féminines, de virginité – et corinthiennes – Christ, de maternité – Fra Angelico offre à celui qui contemple cette  œuvre une double représentation  de Marie: il nous la peint pleinement vierge et pleinement mère de Dieu. Grâce à cette  description, Fra Angelico nous invite à contempler ces caractéristiques  mystérieuses – en apparence contradictoires – de la Mère de Dieu, afin que nous puissions grandir en amour pour elle.

Jan Bentz , 19.03.2019

Source iconographique: https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A8me_de_l%27Annonciation_chez_Fra_Angelico#/media/File:Fra_Angelico_043.jpg
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *