La paroisse de San José del Talar, devenue sanctuaire officiel de Marie qui défait les nœuds , à Buenos Aires en Argentine, a célébré le 7 novembre le couronnement de l’image de Notre-Dame qui défait les nœuds.

Le couronnement de l’image de Marie qui défait les nœuds à Rome
Lors de la cérémonie de clôture du marathon de prière organisé par le pape François pour mettre fin à la pandémie, le 31 mai 2021, dans les jardins du Vatican, Mgr Bertram Johannes Meier, évêque d’Augsbourg, a offert au pape François une copie du célèbre tableau de Marie qui défait les nœuds ayant donné naissance à cette dévotion. Sur cette copie, la Vierge Marie est représentée couronnée. Le marathon de prière s’est donc terminé par le solennel couronnement de Marie qui défait les nœuds .
Depuis ce couronnement, il a été décidé de procéder au couronnement officiel de Marie qui défait les nœuds dans le sanctuaire qui lui est dédié, à San José del Talar.

La cérémonie de couronnement de l’image de Marie qui défait les nœuds à Buenos Aires, le 7 novembre 2021
La cérémonie de couronnement a été présidée par l’archevêque de Buenos Aires et cardinal primat d’Argentine, Mario Aurelio Poli, et concélébrée par l’évêque auxiliaire, Mgr Juan Carlos Ares, en présence du nouveau prêtre du sanctuaire, le prêtre Ricardo Aloé, ainsi que de dix prêtres, dont Rodolfo Arroyo, qui a reçu l’image de la Vierge en 1996.
Le tableau a été solennellement porté par deux paroissiens jusqu’à l’autel. Puis la lettre que le Pape François a envoyée pour l’occasion a été lue.

Le message du pape François
« Il y a 25 ans, le 8 décembre 1996, l’image de Notre-Dame qui dénoue les nœuds est arrivée dans cette maison de San José del Talar. Et elle est venue telle qu’elle est : humble et silencieuse, dans cette paroisse qui l’a reçue, comme un jour saint Joseph l’a aussi reçue dans sa maison. À partir de ce jour, et de plus en plus, des milliers de pèlerins ont connu son image, lui ont confié leurs intentions, ont laissé les nœuds de leur vie entre les mains de leur tendre Mère. Avec une prière, avec un geste, ou simplement avec un regard d’amour vers Elle, tant de ses enfants ont reçu paix, réconfort et force, ils ont renouvelé leur foi et leur espérance, et ils ont redécouvert la Miséricorde, la tendresse et la proximité de Dieu ».

Le saint Père a terminé son message avec une prière à saint Joseph :
« En cette année jubilaire dédiée à saint Joseph, nous confions aussi notre vie au Très Chaste Époux, afin qu’il nous fasse la grâce de sa fidélité, de son humilité, et de sa persévérance silencieuse dans la foi et dans l’abandon à la Volonté de Dieu, Papa. Mettons-y notre espérance, pour être des témoins fidèles et humbles de l’Évangile de la miséricorde et de la tendresse de Dieu».

L’homélie du cardinal Poli
L’homélie du cardinal Poli a été centrée sur l’attitude de la Vierge Marie à Cana : avant que Jésus n’accomplisse le miracle, Marie dit aux serviteurs : « Faites tout ce qu’il vous dira ».
« Une prière que Marie nous répète toujours lorsque nous arrivons à son sanctuaire », a commenté le cardinal.

Le cardinal a rappelé que c’est au pied de la croix que Marie a été témoin d’un amour extrême, et qu’elle a reçu sa nouvelle mission de Mère de tous les hommes :
« Sa mère a été là, le cœur ouvert et douloureux pour recevoir tous les enfants sauvés par son fils bien-aimé. À partir de ce moment, Marie se tient entre son fils et les hommes, dans la réalité de leur privation, de leur dénuement et de leur souffrance.
Elle intercède maintenant au Ciel pour tous ceux qui la reconnaissent comme Mère. Maintenant, Elle va et dit continuellement à Jésus :  » Fils, ils n’ont pas de maison, ils n’ont pas de travail, ils n’ont pas la paix, ils n’ont pas la santé, ils n’ont pas une vie décente … prends soin des enfants, fils… ». Lorsque nous nous tenons devant l’icône de Notre-Dame qui dénoue les nœuds, Elle dit au ciel : « Fils, écoute tes enfants. »

Le cardinal a ensuite rappelé que
« ce don de Marie nous appelle à La laisser régner dans nos cœurs. Chaque fois que nous venons au sanctuaire, nous demandons des grâces matérielles et spirituelles, dans des circonstances très différentes. La Vierge ne demande pas, elle regarde et écoute seulement. Et il a appris comme son fils à regarder et à écouter avec son cœur. Pas avec les sens »,
pour conclure avec cette prière :
« Que dans cet acte d’amour que nous faisons à la Vierge, Son don reste aussi dans nos cœurs ».

Après le couronnement de Marie qui défait les nœuds , les cloches ont sonné et le chant « Béni soit ta pureté » a été chanté avec une grande joie. Des timbres avec l’image couronnée de la Vierge ont été distribués et la nouvelle prière de sa proclamation comme Reine a été récitée solennellement.

D’après l’article ‘Nuestra Señora que desata los nudos fue coronada en San José del Talar’, In : Buenos Aires (Aica), accessible en ligne , 8 nov.2021.

Voir aussi l’article de notre blog sur Le couronnement de Marie qui défait les nœuds à Rome

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Si vous souhaitez confier les ‘noeuds’ de votre vie à la Vierge Marie en priant la neuvaine à Marie qui défait les nœuds, vous pouvez procéder ainsi:

-vous procurer le livret de la neuvaine à Marie qui défait les nœuds , en contactant :
ESAT-Cotra / MdN – 7 Rue Georges Besse – 78 330 Fontenay-le-Fleury

– acquérir le livret de la neuvaine à Marie qui défait les nœuds en ligne, cliquez ici

recevoir chaque jour la neuvaine à Marie qui défait les nœuds , en ligne, cliquez ici

Si vous souhaitez vous-même écrire un témoignage d’une grâce reçue, vous pouvez l’envoyer à l’adresse ci-dessus, ou le déposer directement ici

Enfin, si vous souhaitez consulter d’autres témoignages, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *