A l’occasion de cette fête de Noël, nous vous offrons un poème du père François Zannini intitulé « A tout Chrétien » (2002)

Mon enfant,
Je suis né à Bethléem dans la pauvreté
Pour t’offrir ma richesse dans la charité.
J’ai vécu à Nazareth dans le silence
Pour te donner l’exemple et te révéler ma présence.
En Israël, j’ai enseigné partout la vérité
Pour nourrir ton cœur de mes paroles de sainteté.
Dans mon apostolat, j’ai soulagé la souffrance
Pour te montrer que du mal je suis la délivrance.
Des aveugles, j’ai guéri avec tendresse la cécité
Pour qu’au fond de toi, tu me voies dans la clarté.
J’ai fui le monde pour prier mon Père
Pour te porter à l’oraison et à la joie de la prière.
J’ai accepté la couronne d’épines dans ma royauté
Pour te révéler combien l’orgueil blesse ma Divinité.
J’ai supporté la flagellation et les outrages à ma pureté
Pour te rappeler combien je suis offensé par l’impureté.
J’ai enduré toutes les tortures de ma Passion
Pour te montrer que l’amour va jusqu’à la Crucifixion.
Je suis mort pour toi, mon enfant, Moi, l’Innocent
Pour que tu saches que ta vie est le prix de mon sang.
Je t’ai donné Marie, ma Mère, pour être ta Mère
Pour qu’en la priant, elle te conduise à mon Père.
Je t’ai donné mon Église avec ses sacrements
Pour nourrir ton âme et l’élever à chaque instant.
Je t’ai donné mes prêtres pour guider ta vie
Et grandir ton âme qui doit me chercher avec envie.
Tu as reçu dans ta vie mon Esprit Saint
Qui vint changer ton cœur et le rendre plus saint
Afin de témoigner aux hommes la splendeur de ma vérité
Et rayonner parmi eux avec la douceur de ma charité.
N’oublie pas, Chrétien, que tu portes mon Nom
Et qu’au soir de ta vie, il sera ton renom
Si tu as su en témoigner avec générosité
Pour redonner aux cœurs blessés, toute leur dignité.
Mon Esprit habite désormais ton cœur.
Il a établi en toi sa demeure.
Il grandira ton âme dans la vertu
Et sera ta force contre le mal qui tue.
Garde-le bien chaque jour de ta vie
Et tu verras combien ton âme est ravie
D’être unie à ce Dieu d’amour
Qui t’aime infiniment et t’attend depuis toujours.

Père François ZANNINI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.