Toute créature humaine est un chef d’œuvre admirable parce qu’elle est l’œuvre de Dieu qui l’a créée à son image et à sa ressemblance. Et le génie divin est qu’il a créé l’homme avec une intelligence et une liberté pour le faire à son image et avec une capacité d’aimer dans l’oblation pour le faire à sa ressemblance.
Dieu est admirable par sa nature parce que dans sa sagesse et sa puissance, il a fait l’homme pour l’adorer, l’aimer et le servir afin d’être heureux à jamais. La création de l’univers pour l’homme et la création de l’homme pour Dieu comme son origine et sa fin sont des œuvres admirables. Tout ce qui vient de Dieu est admirable puisque Lui seul est la source et la forme infiniment parfaites de tout ce qu’il peut y avoir de beau, de vrai et de bien en toutes choses. Et ce Dieu sage a mis ce besoin d’admirer, de contempler et d’aimer que nous portons au fond de nous comme un abîme et un désir insatiable parce que nous sommes créés aussi pour nous émerveiller de Dieu qui sera notre contemplation éternelle.
C’est parce que Le Père, le Fils et le Saint Esprit sont admirables dans la Sainte Trinité qu’ils ont préparé Marie pour être la Fille choisie du Père, la Mère bien aimée du Fils et l’Épouse digne de l’Esprit Saint et c’est en ce sens que Marie est vraiment la femme admirable de la Sainte Trinité car elle est le Chef-d’œuvre de Dieu pour être la Mère du Fils de Dieu et de tous les hommes.

L’œuvre admirable du Père est le don de son Fils rédempteur
Le Père est admirable dans tout ce qu’il fait : la création de l’univers, celle des anges, la créature humaine, son pardon pour son offense et sa rédemption par le don de son Fils. Le Père ne pouvait pas faire plus grand, mais son amour fut aussi de choisir depuis toujours Celle qui serait la demeure digne de recevoir en Elle le Saint des Saints. Il prépara donc Marie pour être l’Immaculée Conception, rachetée par préservation en prévision des mérites de Jésus Christ. Marie est donc rachetée d’une manière plus sublime ou encore plus parfaitement que chacun de nous, parce que sa vocation et sa mission sont plus étroitement liées aux mystères de l’Incarnation et de la Rédemption.

Le Fils de Dieu est admirable parce que faisant la volonté du Père, il devient un homme, lui le Soleil de justice.
Il se fait chair pour que nous devenions semblables à lui, par sa parole de vie, son témoignage d’amour sur terre, son sacrifice rédempteur et le don de son Église et de ses sacrements. L’Eucharistie demeure le plus grand des sacrements car il est le don de son Corps et de son Sang pour chacun de nous, afin que nous ayons en lui la vie, la vérité, l’immortalité et la gloire du Ciel. Sa chair est notre nourriture et son sang notre breuvage (Jn 6, 55) et ceci pour nous faire vivre de son amour en nous et posséder un jour la vie éternelle. Jésus a consenti à être la victime innocente, l’Agneau Pascal, afin de nous libérer du péché et de la mort. Ce qui est admirable est que la source de toute beauté, de toute perfection et de toute gloire soit la chair de Jésus Christ, le Dieu Homme, l’un d’entre nous. Si Jésus l’Admirable appelé le Verbe de Dieu peut se retrouver dans des millions de verbes humains comme son Père se retrouve en lui, en sorte que tout revient vers le Père d’où tout est sorti, alors le Verbe peut dire à son Père après sa mort en croix : « Père, je veux que tous ceux que vous m’avez donnés, soient un en moi comme moi je suis un en vous. » (Jn 17, 22)

L’Esprit Saint est admirable avec Marie dans l’Incarnation du Fils de Dieu.
L’Esprit Saint dans la Sainte Trinité n’est principe d’aucune production personnelle. Mais avec Marie il devient le formateur du Verbe Incarné. Il agit sur l’âme, le cœur et la chair de la Vierge en les remplissant de tous ses dons, de toutes ses grâces, de tout son amour infini, et c’est ainsi qu’il élève ce chaste sein à la hauteur du sein du Père et qu’il prépare au Verbe, ce corps immaculé que le Verbe incarné fait sien. Il acquiert sur le Fils du Père, comme homme, une autorité qu’il n’avait jamais eue auparavant. C’est en se penchant sur son humanité, en la remplissant de toute sa sainteté, en lui donnant ce baiser d’amour infini qu’il fait de l’Homme-Dieu, le Saint de Dieu (Jn 6, 29)
Et Jésus le dira lui-même : « L’Esprit Saint est sur moi parce qu’il m’a consacré par l’onction pour porter la bonne nouvelle aux pauvres. » (Lc 4, 18)
C’est encore le même Esprit qui forma Jésus en Marie, qui le fit sortir de son sein et qui le fera sortir vivant du tombeau et vainqueur de la mort. Et comme l’Esprit a ressuscité Jésus, il ressuscitera tous les membres de son Église, parce que par Marie, il a obtenu puissance et juridiction sur tout le corps du Christ qui est l’Église.

Marie est admirable par l’acception de l’action divine sur elle
En effet, depuis toujours Dieu le Père avait en vue la formation du Christ et des élus, et pour concevoir le plan du salut, il lui fallait créer la Vierge qui serait la Mère de son Fils et des hommes. Marie est la forme du Christ et de l’Église, la base immuable et divine sur laquelle repose tout l’édifice chrétien. Sans Marie il n’y aurait pas eu d’incarnation, ni de rédemption possible. C’est pourquoi Marie, Mère de Dieu et des hommes, est donc la plus grande personnalité créée existante, puisque son Fils qui est son créateur, l’a établie de telle sorte qu’il voudra dépendre d’elle et lui devoir tout jusqu’à son existence d’Homme-Dieu.
Marie est le chef d’œuvre de la création et de la puissance infinie de Dieu, s’assimilant à un Fils de Dieu au point d’en faire son enfant : chair de sa chair, os de ses os, cœur de son cœur et puis l’offrant à tous comme son fruit propre, touchant ainsi d’un côté à Dieu, et de l’autre aux plus petits des enfants de Dieu.
Marie est Mère de Dieu et la plus humble des créatures. Elle-même proclame son néant et ses grandeurs; plus elle est exaltée, plus elle s’humilie nous révélant en elle l’expression absolue, vivante et pratique de la perfection évangélique dont le programme se contient en ces mots : « Qui s’humilie sera exaltée. »

Marie est admirable par grâce, mais son Fils l’est par nature. Jésus est l’unique et l’incomparable, et en ce sens, il est admirable. Si Marie n’est pas la perfection même comme Dieu, elle en est l’image parfaite puisqu’elle en est la mère et la forme créée. Elle est la source de cette chair humaine en Dieu où tout être vient puiser plus ou moins abondamment la grâce et la gloire. Marie est admirable car elle est la chair de cette chair, le sang de ce sang, elle est la digne Mère d’un tel Fils.
Si Dieu le Père pouvait créer un univers plus grand, des anges plus beaux, des Saints plus parfaits, il ne pouvait pas faire plus grand et plus beau et plus élevé qu’une Mère de Dieu.
Et comme il n’y a qu’un Verbe incarné, il n’y a eu qu’une Mère du Christ : « Tel est le Fils, dit Saint Augustin, tel est et doit être la Mère. » Jésus est la perfection même par sa nature divine ; Marie par grâce en est l’image adéquate. Marie est la Mère du monde nouveau comme lui en est le Père ; elle en est la Nouvelle Ève comme Jésus en est le Nouvel Adam.
Jésus est le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, mais il est son Fils et doit s’incliner devant l’humble Vierge qui est sa Mère, et lui rendre hommage de toute sa gloire et de toute sa puissance de Verbe incarné.
Si toute la Cour Céleste se prosterne devant l’Agneau et chante la gloire de Dieu, Marie, sa Mère se tient debout à sa droite, parce qu’il est Roi et qu’elle est Reine. Jésus sur terre a toujours montré qu’il était le Fils de l’Homme et au Ciel, il gardera ses sentiments humains, et surtout celui de sa piété filiale. Il a tout reçu de sa Mère Vierge, il a voulu naître d’elle non fortuitement comme tout le monde, mais naître de sa volonté libre, de sa foi, de son humilité, de son amour avant que de naître de ses pures et chastes entrailles, en sorte qu’elle est non plus seulement la chair de sa chair, l’os de ses os, le sang de son sang, mais aussi et surtout l’esprit de son esprit, le cœur de son cœur, l’âme de son âme, la vertu de ses vertus, si bien qu’elle apparaît selon Saint Augustin, comme la vraie forme du Verbe incarné, non seulement à raison de son humanité mais aussi à raison de sa divinité.
Jésus est devenu un homme non pas tant du sein de Marie, mais que de sa volonté qu’il a tenu non seulement à prendre, mais encore à accepter la nature humaine en sorte que Marie domine ainsi l’incarnation et toutes ses conséquences. Voilà ce qui fait que Marie est la Mère admirable de Jésus et de tous les hommes. Elle est donc au-dessus de tout, elle domine tout sauf Dieu et elle mérite tous les honneurs sauf l’honneur divin, Au Ciel comme sur terre, elle restera toujours le Mystère de Dieu. Et tout ce que l’on pourra chanter d’elle au Ciel et sur terre, se réduit à ce qu’elle est la Mère admirable.

Par son humilité et son Immaculée Conception, Marie exprime un caractère admirable parce que Dieu le Père l’avait préparée de toute éternité pour l’accueil du Sauveur et le salut du monde.
Marie étant la fille du Père, la mère du Fils et l’épouse de l’Esprit Saint, atteint le sommet de l’admiration des hommes. En effet, elle fut choisie par le Père pour être la Mère de son Fils, et comme Épouse de l’Esprit Saint, de lui permettre de bien se préparer comme Vierge et Mère pour accueillir physiquement, affectivement et spirituellement le Fils de Dieu et de bien vivre la formation du Verbe incarné en son sein et de se préparer à sa naissance. Et grâce à la Vierge Marie, l’Esprit Saint agit avec autorité sur le Fils de Dieu et remplit son humanité de toute sa sainteté faisant de lui le Saint de Dieu. (Jn 6, 29)
Marie est admirable parce que sa demeure est celle de Dieu, des élus : anges ou saints, parce qu’elle abrite en elle le Saint des saints et son éclat est le fait qu’elle brille de la splendeur de son Fils qui est la splendeur même de Dieu.
Marie est une Mère admirable parce qu’elle est la Reine de l’Univers et de l’humanité puisqu’elle est la Mère du Fils de Dieu et de tous les membres de son Église sainte.
Marie est une mère admirable parce qu’elle est la protectrice de toute l’humanité contre les forces du mal et qu’elle est la Terreur de Satan tremblant devant sa sainteté et sa puissance comme Mère de Dieu et des hommes.
Marie est le Modèle admirable pour toute mère qui veut être admirable pour les siens et le prochain.
Être chrétienne, c’est épouser l’humilité de Marie pour être épouse et mère dans l’ordre de Dieu, c’est regarder Marie pour donner la vie et l’éduquer dans la foi, la vertu et la charité.
Être une épouse chrétienne, c’est aimer son mari comme elle a aimé Joseph et l’a secondé humblement et généreusement dans sa tâche de charpentier et éducateur de Jésus homme.
Être mère signifie s’effacer devant la voie de l’enfant devenu adulte pour qu’il accepte sa mission dans l’œuvre de Dieu. Marie l’a fait pour Jésus jusqu’à la croix dans la douleur, la confiance au Père et l’espérance de la résurrection de son Fils, parfait triomphe sur la mort et confirmation de sa victoire sur le mal et le péché de l’humanité.

Prions Marie qui défait les nœuds d’aider les femmes et les hommes chrétiens ou non à être admirables comme elle en faisant dans l’humilité de l’amour et la joie de la sagesse leur œuvre quotidienne pour le bien des âmes, leur propre sanctification et la gloire de Dieu.

Père François ZANNINI

Un commentaire sur “Mère admirable, priez pour nous !”

  • Vierge Marie qui défait les noeuds, aide nous dans notre épreuve douloureuse, car depuis juillet 2004, notre fille Angélique nous a tourné le dos, elle vit sans Dieu avec sa petite famille, elle est mariée civilement, nous ne connaissons pas ses 3 enfants, qui ne sont pas baptisés. Nos cœurs de parents et grands parents souffrent et pleurent de cette situation. Nous lui pardonnons tout ce mal qu’elle nous fait subir. Confiance et foi. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.