Immaculée Conception, 1661. Francisco Zurbaran (1598-1664, Espagne)

La Vierge Marie est vraiment l’épouse du Saint Esprit et c’est de l’éternel amour et de l’effusion en elle de toutes ces vertus divines : la foi, l’obéissance, l’humilité, la charité, fruits de l’Esprit Saint qu’elle a conçu le Fils éternel de Dieu. Marie a donné avec sa propre chair, toutes ces vertus à son Fils qui en se les assimilant ainsi, les a rendues encore plus divines. Toutes ces vertus venant de l’Esprit Saint ont passé de Jésus en Marie et de Marie avec sa chair en Jésus.
Le Christ, Modèle de confiance en son Père, d’obéissance et de charité est le digne Fils du Père, et Marie est la plus pure, la plus fidèle, la plus obéissante, la plus aimante et la plus humble des Vierges.Marie est notre Mère très pure et elle va nous apprendre combien Dieu l’a enrichie de sa divinité pour qu’elle puisse l’enrichir en lui donnant dans sa chair son humanité.

La grande pureté de Marie
L’Esprit Saint est venu sanctifier Marie et son sein virginal à un point tel que la vertu du Très Haut a pu se mêler à elle et devenir son fils propre et naturel comme il est éternellement le Fils propre et naturel du Père. On imagine la pureté de cette Vierge s’unissant à l’Esprit Sanctificateur pour que par son unique influence et par son opération en elle, elle absorbe et conçoive la Lumière éternelle et la fasse chair de sa propre chair. C’est ainsi qu’en Marie la pureté est à la fois virginale et féconde et la rend Vierge et Mère. C’est une pureté virginale en elle-même et maternelle par son effet.
Marie est comme Dieu le Père très pure et très féconde et comme le fruit de sa fécondité est le même que celui que le Père engendre éternellement, que doit-on penser et dire de la pureté qui l’élève ainsi jusqu’à la hauteur de la fécondité du sein du Père ? Dans cet effort suprême de l’Esprit Saint pour préparer la Sainte Vierge, il y a un déploiement de puissance aussi grand et aussi mystérieux que dans l’immense générosité du Père qui donne son Fils, et dans le dévouement du Fils qui se fait homme et fils de Marie.
Quand Marie chante dans le Magnificat : « Le Tout Puissant a fait pour moi de grandes choses et il a déployé la force de son bras. » Cela signifie que Dieu a tout fait par la puissance de son amour pour respecter en Marie sa virginité qu’elle lui a donnée et la maternité qu’il lui a demandée. Ainsi Marie sera Vierge et Mère, Mère de Jésus et donc de la Sainte Eucharistie, Mère de l’Église et Mère et nourricière de tout le Corps mystique du Christ aussi bien que son chef.
Comme la Sainte Trinité est Une en trois personnes, Marie est Vierge et Mère en une personne. Elle est immaculée comme vierge et tendre comme mère et elle appelle tous ses enfants à se réunir sous son manteau et elle les nourrit d’un lait sacré, du Verbe devenu enfant qui, dans l’Eucharistie nous fait la grâce de sa Personne pour nourrir le corps et l’âme de tout homme et l’aider à devenir par son Corps et son Sang, un être pur aux yeux du Père et de tous les hommes.

Les enfants se doivent de vivre la pureté de leur Mère
Depuis le péché originel, l’homme est divisé en deux êtres. L’un aspire au bien et à la vérité et l’autre au vice et au mensonge ; l’un aspire à l’ambition de la vertu, l’autre du crime ; l’un est l’homme comme Dieu l’a fait et l’autre est l’homme déchu gardant en lui et propageant à ses enfants le virus qu’il a reçu de ses ancêtres. Selon que l’un ou l’autre domine définitivement, c’est la vérité ou l’erreur, la vertu ou le vice qui forme le fonds vivant et agissant des individus et donc des sociétés. C’est le combat permanent des sens et de la raison, de la chair et de l’esprit. Si le Christ sur la croix a fait de Marie la mère de tous les hommes, c’est parce qu’il savait que l’humanité avait besoin de trouver en elle un exemple de sagesse, de vertu, d’amour, de miséricorde et d’humilité pour vivre dans la pureté de Dieu comme elle fut toujours soumise à la volonté du Père comme sa fille, du Fils comme sa mère et du Saint Esprit comme son épouse.
Marie nous donne ainsi un bel exemple de vie et nous encourage à la fidélité au Père comme notre Créateur, à son Fils comme notre Sauveur et au Saint Esprit comme notre Sanctificateur. Et dans toutes les périodes de l’humanité où celle-ci s’est révoltée par l’emprise de Satan contre Dieu, la Vierge Marie est là pour conduire son peuple à la victoire face aux persécutions des empereurs romains, face aux hérésies contre l’Église du Christ, face aux philosophies décadentes du XVIIIème siècle obstruant l’esprit humain pour l’éloigner de la Vérité du Christ qui rend libre. Et face à l’homme écrasé par les guerres, les dictatures et le poison des idéologies perverses, Marie triomphe toujours par son Cœur Immaculé et sa pureté rayonnante de foi, de paix, d’espérance et d’amour. Elle est toujours au cœur du monde pour faire triompher son Cœur immaculé uni au Cœur sacré et miséricordieux de son divin Fils.

Marie sera toujours l’Étoile de nos nuits
Comme disait Saint Bernard : « Si tu rencontres les récifs des tribulations, regarde l’Étoile, invoque Marie. » Celui ou celle qui prie Marie, qui l’invoque dans sa détresse ou ses espérances, n’est jamais abandonné. Elle est la Pureté rayonnante du Christ qui l’a préparée pour être notre Mère parce qu’elle est parfaitement humaine comme nous, mais nantie de toutes les vertus, elle sait montrer à tous ses enfants humbles et généreux le chemin de la vraie Vie qui conduit à son divin Fils Jésus. L’important pour tout homme est de se laisser saisir par la grâce que Marie veut nous donner et de la vivre dans la plénitude de son amour et dans l’humilité de la servante de Dieu qu’elle est encore dans le Ciel pour chacun de nous.

Prions Marie qui défait les nœuds pour qu’elle nous accorde sa pureté, sa transparence de Dieu à tous les instants de notre vie afin que dans les moments tristes comme joyeux, difficiles comme faciles, nous sachions regarder l’étoile de Marie qui scintille dans le Ciel et qui nous invite à briller avec elle, de l’éclat de la pureté divine qu’elle possède depuis toujours et à jamais. Amen

Père François ZANNINI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.