Prêtre théologien et naturopathe, le père François Zannini a toujours désiré comprendre la complémentarité qui existe entre la nature et l’homme.
Nous publions ici une série d’articles qu’il a consacré pour notre blog sur la façon d’harmoniser santé physique et spirituelle, au fil des saisons, afin d’éviter les « nœuds » liés à un problème de santé.

La nature et l’homme doivent vivre ensemble pour mieux s’apprivoiser. En effet, si l’homme doit maîtriser les éléments naturels, il doit d’abord essayer de comprendre comment fonctionne l’écosystème de l’univers pour y trouver sa place et vivre en harmonie avec une nature créée pour lui et qui ne lui veut que du bien pour son corps et son âme .

Dieu et les quatre saisons
Dieu comme principe de vie et d’amour a tout régenté pour le bien de l’homme et en créant en Europe et en Amérique du Nord les quatre saisons, il a voulu préparer l’homme à une vie modelée sur ce rythme pour avoir une meilleure santé physique et mentale et trouver une harmonie entre la vie cosmique et la vie humaine. Au fil des saisons, la nourriture est différente à cause de la température et des excès de froid ou de chaleur ou de climat tempéré et également en raison des efforts physiques et intellectuels fournis par l’être humain.
La Vierge Marie veut nous aider à accepter ces rythmes saisonniers avec intelligence pour ne pas créer d’autres nœuds par notre orgueil à vouloir maîtriser la nature sans la comprendre et en subir les conséquences sur notre climat dérangé et notre santé altérée.

Le Printemps dans la nature
Au printemps, la nature renaît de trois mois d’hiver où tout paraissait froid, gelé et endormi. Tour refleurit et bourgeonne, se préparant à donner des fleurs, des fruits, et des légumes pour nourrir l’homme et égayer son cœur et son esprit de merveilles. La nature printanière prend son temps au gré des pluies et des ensoleillements pour féconder la terre et faire pousser des fleurs et des plantes pollinisées par les abeilles.

Le Printemps pour l’homme : quelques remèdes
L’homme doit aussi se réveiller et préparer son corps à une vie plus active et travailler à éliminer les surplus de l’hiver pour éviter les maladies pléthoriques et des engorgements organiques. Boire des infusions d’aubier de tilleul du Roussillon, de frêne, de cassis, de griffe du diable, faire une cure de sève de bouleau travaillera à désintoxiquer l’organisme et le préparera aux efforts de la vie printanière tout en le préservant à l’avenir de l’arthritisme et de l’arthrose.

Adapter sa vie à la saison qu’on traverse, c’est aussi faire preuve de bon sens car le climat influence notre santé et agit sur les liquides de notre corps. O Marie qui défaites les nœuds, venez nous aider à vivre davantage selon l’ordre naturel pour être moins malades et plus sains de corps et d’esprit, afin de mieux servir le Seigneur et nos frères dans la joie de la santé et la paix de l’esprit.

Père François ZANNINI, juin 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.