En cette fête de la Présentation de Jésus au Temple, 40 jours après sa naissance, on fête également la Purification de Marie, selon la loi de Moïse. Cette loi fixait le temps où les mères devaient se présenter avec leurs nouveau-nés devant les autels, et elle exigeait une offrande pour le rachat des enfants mâles.
Mais pourquoi Marie la toute pure comme Immaculée Conception, et Jésus le Saint des Saints, se devaient-ils à cette cérémonie?

L’humilité de Marie s’incline dans l’obéissance
Si Marie et Jésus n’étaient pas obligés à cette cérémonie, par humilité et pour donner aux hommes un éclatant exemple d’obéissance aux lois divines, Marie accompagnée de Joseph, et portant Jésus dans ses bras, se rendit au Temple de Jérusalem.
Elle vient présenter son enfant au Temple pour accomplir les prescriptions de la loi à son égard.
En fait, Marie n’avait pas à subir ce rite de la purification, puisqu’elle était « la toute pure, la bien-aimée de Dieu, et celle qui n’avait pas de taches en elle. » (Ct 4,7)
Marie était l’Immaculée Conception, parce que Dieu ne pouvait pas mettre dans sa création de lumière un corps plein de taches. « Dieu est lumière et en lui point de ténèbres. » (1 Jn 1,5)
Le vieillard Siméon exalte l’Enfant Dieu, en reconnaissant qu’il est « la lumière pour éclairer les nations, et gloire de ton peuple Israël » (Lc 2,32)
Marie apportait un couple de colombes en sacrifice pour racheter tout enfant mâle selon la loi. Mais si Marie n’a pas à être purifiée, comment Jésus devrait-il être racheté, lui qui vient au monde pour racheter l’humanité, parce qu’il est la Victime innocente qui va s’offrir à son Père pour le salut des hommes.

L’obéissance dans le cœur de Marie et de Jésus
Marie vient nous offrir son obéissance, elle la toute pure et l’Immaculée Conception, pour accueillir le Fils de Dieu en elle.
Humblement elle se soumet à la loi divine, parce que Jésus ne vient pas abolir mais accomplir la loi, et cette Présentation au Temple permet à Marie d’entendre la prophétie de Siméon annonçant que « Jésus doit amener la chute et le relèvement d’un grand nombre en Israël, il doit être un signe en butte à la contradiction. »
Siméon prédit la Passion de Jésus et sa mort qui sera la fin d’une nation, mais aussi son relèvement pour Israël dans une religion universelle pour le salut de tous les hommes.
Et Marie elle-même aura une épée qui transpercera son âme et qui est celle de la mort de son Fils en Croix, après une Passion sanglante pour le salut du monde. (Lc 2, 34-35)

L’obéissance pour découvrir la lumière du monde
Marie et Joseph obéissent à la loi d’Israël de purifier la mère et de présenter l’enfant mâle au Temple pour son rachat.
Mais en acceptant de satisfaire à la loi, d’obéir à la loi mosaïque, Marie permet à Siméon de nous révéler que Jésus est la Lumière des hommes, et que maintenant par lui, l’homme baptisé va sortir des ténèbres du péché pour connaître la vérité, la sagesse et la vertu dans l’amour.
Si Marie est si pure, c’est parce que toute sa vie, elle fut obéissante et soumise à la volonté de Dieu. Sa liberté fut un don à Dieu pour ne jamais lui déplaire. Elle a toujours choisi le désir de Dieu et non le sien.
Marie a obéi à l’Archange, à la loi, à son Dieu constamment. Son intimité avec Dieu provient de sa pureté et de sa soumission par humilité et amour. Elle est obéissante comme son Fils jusqu’à la mort.
Par cette soumission de cette volonté libre, elle fait à Dieu le plus grand cadeau qu’il attend de l’homme. Comme Eve a dit NON et continue de refuser à Dieu ce qu’il demande, Marie n’a jamais cessé de dire OUI, et par son OUI, elle rayonne de toute la joie, de tout l’amour et de toute la paix de Dieu.

Le sens de cette lumière de la Chandeleur

La Chandeleur est dans le langage populaire la fête de la lumière qu’on illustre par la procession faite dans nos églises avec des cierges allumés. Ces cierges symbolisent notre Seigneur Jésus Christ, Lumière du monde.
La procession représente le passage de la Sainte Famille dans le Temple, et la rencontre des deux vieillards Siméon et Anne.
Sainte Anselme développe le mystère de la lumière et nous dit qu’il y a trois choses à considérer dans le cierge : la cire, la mèche, et la flamme :

– La cire, ouvrage de l’abeille virginale, est la chair du Christ,
– La mèche qui est intérieure, est son âme,
– La flamme qui brille en la partie supérieure, est sa Divinité.

La procession de la Chandeleur nous apparaît comme la marche du peuple chrétien à la lumière du Christ figuré par les cierges que porte le clergé, la portion choisie de l’Eglise comme Jésus lui-même était porté entre les bras de Marie, entre ceux du saint vieillard Siméon et du pontife qui l’offrit au Seigneur.
Les cierges de la Chandeleur bénits serviront à porter la lumière dans la maison des chrétiens. Ils sont un gage de protection divine.
On allumera le cierge de la Chandeleur pour repousser les esprits des ténèbres, dans les dangers corporels et spirituels, auprès du lit des mourants, pour éloigner le démon faisant un suprême effort pour arracher l’âme à Dieu.
Le cierge représente la Lumière qui est le Rédempteur, vraie lumière des âmes pour illuminer les derniers instants de notre vie.
Le cierge symbolise la lumière qui doit briller dans notre vie, pour nous éviter de sombrer dans les ténèbres.

L’obéissance de Marie et de Jésus : un exemple pour nous tous

Si Marie et Jésus n’avaient pas besoin d’aller au Temple, l’une pour être purifiée et l’autre pour être présenté à Dieu et racheté ; nous chrétiens, nous avons besoin sans cesse d’obéir à la loi du Seigneur, en faisant baptiser nos enfants, pour qu’ils baignent dans la lumière et non les ténèbres du monde ; en assistant à la messe dominicale pour nous nourrir du Pain de Vie et en recevoir une multitude de grâces, pour être plus chrétien, et rendre notre monde plus humain ; pour nous confesser plus souvent, afin de purifier notre âme de tout péché et de nous élever dans la vérité, la vertu et la charité, et devenir les saints que le Père attend de nous.

Prions Marie qui défait les nœuds de nous aider à puiser dans cette fête de la Présentation de Jésus au Temple, la lumière du Christ et d’intercéder pour nous, afin que nous sachions comme elle, dans l’humilité de l’amour, obéir à son Divin Fils et devenir avec Lui, la lumière du monde et le sel de la terre.
Ainsi par notre foi, des hommes trouveront la lumière, et par notre courage nous serons le vrai sel de la terre qui donne par notre charité, le vrai goût de Dieu à nos frères. Amen

Père Zannini

source iconographique:
https://commons.wikimedia.org/w/index.php?title=Special:Search&limit=20&offset=20&profile=default&search=presentation+of+jesus&advancedSearch-current={}&ns0=1&ns6=1&ns12=1&ns14=1&ns100=1&ns106=1#/media/File:Prato_Polyptych,_Presentation_of_Jesus_at_the_Temple,_Jesus_in_Gethsemane.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *