Après avoir réfléchi dans ses deux articles précédents à la puissance du pardon pour guérir le corps et le cœur, le père Zannini évoque maintenant la richesse du pardon qui apaise l’esprit et le rétablit dans la sagesse de l’amour.

Dieu nous a créés à son image et à sa ressemblance. Ce qui veut dire que nous sommes capables de penser dans la Vérité qu’Il est, de nourrir notre esprit de toute vérité qui l’élève et le construit dans une sagesse de vie pouvant penser raisonnablement et dans la justice. Créés à la ressemblance de Dieu signifie que nous devons penser et agir le plus possible dans la perfection de l’amour afin d’acquérir par sa grâce la sainteté qu’il attend de tout homme. « Vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. » (Mt 5, 48)

La grandeur de l’esprit

C’est dans l’esprit que naissent les bonnes ou les mauvaises pensées. C’est encore par son intelligence que tout homme réfléchit et fomente de bons ou mauvais desseins. C’est aussi dans l’esprit que l’homme réfléchit à son désir de vengeance, de justice ou de pardon.
C’est pourquoi former l’intelligence à penser dans la Vérité qu’est le Christ et l’ouvrir à la rectitude de l’amour, c’est la guérir de toute mauvaise pensée, de tout désir pervers et conséquemment de toute action pernicieuse.

Le vrai pardon donne la paix spirituelle

Le vrai pardon guérit l’esprit humain de son désir de vengeance et l’ouvre à la vertu de l’amour, à la splendeur de la charité qui doit guider le cœur à aimer dans la miséricorde du Père qui est venu nous pardonner en son Fils.

Le vrai pardon guérit l’homme spirituellement :

• C’est en réfléchissant par des lectures, des témoignages de vie, et en méditant la vie et la parole de Jésus dans l’histoire du Salut que tout homme peut guérir son esprit du désir de vengeance et parvenir à un pardon sincère.

• Si l’esprit comprend la nécessité d’aimer ses ennemis, de prier pour ses persécuteurs (Mt 5, 44), de rendre le bien pour le mal, de pardonner comme Dieu nous pardonne (Mt 6, 14-15), de faire aux autres ce qu’on voudrait qu’ils nous fassent (Mt 7, 12), de savoir accueillir en tout homme le Christ comme il nous le demande : « Qui vous accueille, m’accueille. » (Mt 10, 40), de ne pas juger pour n’être pas jugés (Mt 7, 1), de savoir ôter la poutre de son œil avant de vouloir ôter la paille de l’œil de son frère. (Mt 7, 5), d’avoir le courage d’être sincère, vrai et honnête dans son langage reposant sur un oui oui ou non non (Mt 5, 37) et n’étant jamais équivoque ; si l’esprit assume cette logique de l’amour miséricordieux, alors il est certain que le pardon aura œuvré à ce que l’intelligence humaine change et s’ouvre à une sagesse libératrice de tout esprit vindicatif ou soif de vengeance ou désir de réparation.

• Si l’esprit peut ne pas tenir tête au méchant (Mt 5, 38), avec tout l’orgueil qui l’anime, s’il peut comprendre qu’il faut répondre à l’insulte et à la haine par l’amour, alors il dépassera le mal reçu pour y opposer la largesse de la charité et la puissance de la bonté qui interrogent et marquent plus l’esprit et le cœur humain que la réplique haineuse de l’offensé.

• Dans l’Evangile, Jésus guérit l’esprit des Pharisiens qui appliquent la religion juive à la lettre, tout en oubliant d’aimer et de pardonner à ceux qui tombent sur le chemin de la Loi. La Loi est donnée pour montrer la route et non pour condamner ceux qui ne la suivent pas. Jésus éduque l’esprit étroit des Pharisiens par ces mots : « Ce ne sont pas les gens bien-portants qui ont besoin du médecin, mais les malades, allez donc apprendre la signification de « c’est la miséricorde que je veux et non les sacrifices. » (Mt 9, 12-13) Jésus montre aux Pharisiens que la finalité de la Loi doit favoriser le pardon et non le jugement du pécheur. Jésus nous révèle combien le pardon libère l’esprit humain et que pour vivre dans cette libération de l’esprit et la paix du cœur, il faut pardonner sans cesse d’où la réponse de Jésus à Pierre : « Je ne te dis pas sept fois mais soixante-dix-sept fois sept fois. » (Mt 18, 21-22)

• Le pardon accordé libère notre esprit et notre cœur d’une vengeance et d’une justice revendiquée qui n’apaise jamais totalement l’esprit et le cœur de l’homme. En effet, Dieu ne donne jamais vraiment la paix à celui qui se venge ou qui réclame une justice que Dieu seul est à même de bien réaliser parce que Lui seul connaît les causes exactes du mal et la culpabilité réelle de l’offenseur.

• Le pardon libère l’esprit et le cœur humain parce qu’il projette ce dernier dans l’amour infini de Dieu, plus enclin à pardonner qu’à juger, à ressusciter qu’à condamner.

• Le pardon guérit l’esprit humain qui ne craint plus la justice divine pour ses propres péchés parce qu’il s’est montré très miséricordieux envers ceux qui ont péché contre lui ; d’où les paroles de saint Jacques : « La miséricorde se rit du jugement. » (Jc 2, 13)

• La guérison que produit le pardon dans l’esprit humain est celle de lui offrir une pensée sage, un cœur pacifié et un corps libéré de tous les blocages organiques dus à un esprit pervers et un cœur haineux.

En conclusion, le pardon guérit l’esprit parce qu’il l’ouvre à la sagesse de la miséricorde qui fait réfléchir l’offenseur et édifie l’offensé. Ce dernier agissant comme le Christ, reçut de lui, la grâce de la guérison du corps qui retrouve le silence des organes, la guérison du cœur qui apprend à aimer dans l’absolu et la quiétude de l’amour et enfin la guérison de l’esprit qui retrouve dans la sagesse, le sens juste de la pensée libérée par la vérité et guidée par la charité.

Que Marie qui défait les nœuds  nous aide à libérer notre esprit de toute pensée perverse ou haineuse, et notre cœur de tout désir de vengeance ou de justice réparatrice pour que notre corps retrouve la paix et la santé. En effet chacun de nous doit être à l’image du Christ et de sa Mère : penser pour aimer et aimer pour faire vivre Dieu dans l’homme et inviter ce dernier à communier à Jésus et à Marie dans l’unité de la vérité sous l’égide de la charité.

Père François ZANNINI

Voir les deux premiers articles du père Zannini:
Ton pardon guérira ton corps
Ton pardon guérira ton coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *