En cette fête du 2 octobre, il est bon de se souvenir de notre Ange gardien. la Bible, suivie de la tradition patristique, nous révèle que les Anges reçoivent de Dieu une mission auprès des hommes. Ils nous protègent et nous gardent des démons qui,comme le dit saint Pierre, « rôdent autour de nous comme des lions prêts à nous dévorer ». D’autre part, tout homme venant au monde reçoit de Dieu le don d’un Ange pour l’accompagner tout au long de sa vie.

L’Ange gardien
st Basile (IVès) nous enseigne que chaque nation, mais également chaque personne est sous la tutelle d’un Ange. L’Ange que Dieu confie à chaque âme dès sa naissance est appelé ‘gardien’ , mais également ‘préposé’, ‘assistant’ et ‘pasteur’. Son rôle devient plus actif à partir du baptême, et continue tout au long de l’ascension spirituelle de chacun d’entre nous, nous procurant divers moyens de conversion.
Mais l’Ange gardien a également d’autres rôles : il protège l’âme contre les troubles extérieurs et intérieurs, assiste chaque personne dans sa prière, en transmettant nos demandes à Dieu. L’Ange gardien est ainsi nommé par les Pères de l’ Église ‘l’Ange de la paix (st Jean Chrysostome), l’Ange de la pénitence (Hermas) et l’Ange de la prière (Tertullien).

L’Ange de la paix, de la pénitence et de la prière
L’Ange de la paix protège à la fois des dangers extérieurs, mais également contre les démons et les troubles intérieurs. St Luc rapporte dans son Évangile que le Christ est réconforté dans son agonie à Gethsémani par les Anges.
D’autre part, on parle dans l’Apocalypse juive de l’Ange de la pénitence.C’est l’Archange Phanuel qui préside au repentir et nous aide à la conversion. Origène explique que l’Ange, s’il nous donne le châtiment, permet également la rémission des péchés en réparant nos fautes, et la restauration de la santé de l’âme. Il libère ainsi l’âme des liens qu’elle avait contractés par le péché. Ainsi, les Anges nous éclairent et nous soutiennent dans la maladie et à l’heure de la mort, nous assistent au jugement de Dieu, visitent les âmes du Purgatoire. 
Enfin, dans l’Apocalypse il est écrit que les Anges présentent à Dieu les prières des saints. Ce qui est vrai de la prière liturgique l’est également de la prière privée. Quand l’homme prie seul, il est mêlé aux chœurs angéliques (Clément d’Alexandrie, Sermon VII, 78). Origène explique que les Anges participent à notre prière, circulant entre ciel et terre.

Un combat spirituel dans le cœur de tout homme
la Tradition rapporte que l’homme a simultanément un ange et un démon qui s’occupent de lui. L’un le mène vers le Bien, l’autre suggère de mauvaises pensées. L’homme se trouve ainsi l’enjeu d’un combat spirituel entre forces du Mal et forces du Bien, entre les puissances des ténèbres et celles de la lumière.
Comprenons avec st Bernard « quel respect, quel amour, quelle confiance de notre part ne méritent pas les anges ! Respect pour leur présence, amour à cause de leur bienveillance, confiance en leur protection. «  Et prions la Vierge Marie, reine des Anges, de nous faire sentir davantage chaque jour la présence de notre Ange gardien.

Isabelle Rolland

Sources :
Jean Daniélou. Les anges et leur mission d’après les Pères de l’Église. Paris : Desclée, 1990

Sur le combat spirituel, voir aussi:

Dans l’œil du cyclone –Nos combats spirituels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *