La fête de Notre-Dame du Rosaire, célébrée le 7 octobre, a été instituée par le saint pape Pie V et ses successeurs, pour remercier la Vierge Marie de la victoire de Lépante, à la suite du miracle lié à la prière du Rosaire, qui permit une victoire écrasante contre la flotte turque, en 1571.

La victoire de Lépante, 1571
Lépante fut la plus grande bataille navale depuis celle d’Actium. Elle opposa le 7 octobre 1571 au large du golfe de Patras, appelé alors Lépante, la coalition chrétienne (flotte papale, vénitienne et espagnole, essentiellement) à la flotte du Grand Turc.
Depuis le règne de Soliman le Magnifique (1521-1566), la suprématie navale en Méditerranée appartenait aux Turcs. Son successeur, Selim II, entreprit la conquête de Chypre : le 1er août 1571, les Vénitiens de Famagouste capitulèrent, ce qui provoqua un grand émoi en Europe. La république de Venise réagit en s’alliant au pape Pie V et au royaume d’Espagne : c’est la « Sainte Ligue ». Une flotte chrétienne de plus de deux cents galères fut alors constituée et placée sous la direction de don Juan d’Autriche , fils naturel de Charles Quint et demi-frère du roi d’Espagne Philippe II. La puissante marine ottomane affronta donc une flotte chrétienne comprenant des escadres vénitiennes et espagnoles, renforcées de galères génoises, pontificales, maltaises et savoyardes, le tout réuni sous le nom de Sainte Ligue. La coalition infligea une sévère défaite à la flotte ottomane, dirigée par le grand-amiral Alī Pacha. Seuls une trentaine de navires turcs échappèrent à la destruction.L’événement eut un retentissement considérable en Europe : d’une part, c’était la première fois qu’une flotte chrétienne réussissait à vaincre la très puissante marine ottomane, d’autre part, cette victoire écrasante portait un véritable coup d’arrêt à l’expansionnisme ottoman.

Le rôle du pape saint Pie V, et le miracle de la prière du Rosaire
C’est le pape St Pie V qui mit tout e œuvre pour coaliser les différents royaumes européens contre les Turcs. Enfin, en mai 1571, St Pie V proclama solennellement en la Basilique Saint-Pierre la constitution de la Sainte-Ligue.
Afin d’implorer la protection céleste sur la flotte, St Pie V ordonna un jubilé solennel, un jeûne et la prière publique du Rosaire. Dominicain avant tout, le pape Pie V avait en effet une profonde dévotion à Marie et au Rosaire. Confiant en la puissance de cette prière des pauvres, il demanda à toute la Chrétienté de prier quotidiennement le chapelet pour le salut de la civilisation fondée sur le Christ et portée par sa mère. Il engagea l’Église entière à cette prière. Or, loin des combats, le pape eut connaissance, de façon surnaturelle, par une vision, de la victoire, avant que la nouvelle ne fût parvenue à Rome. C’est ainsi que fut attribuée au Rosaire la victoire décisive de Lépante, en 1571.
Cette victoire permit le réveil profond de la Chrétienté, qui dépassa ses querelles internes (comme par exemple celle de la Réforme protestante) pour défendre ce qui en faisait son unité, une civilisation fondée sur l’Évangile.

L’institution de la fête de Notre -Dame du Rosaire

En commémoration de la bataille de Lépante, le pape saint Pie V ajouta aux Litanies de la très Sainte Vierge, une invocation supplémentaire: « Secours des chrétiens, priez pour nous », et il ordonna l’institution de la fête de Notre-Dame des Victoires que le pape Grégoire XIII, successeur de saint Pie V, fera ensuite célébrer, sous le nom de fête du Rosaire, en 1573, chaque premier dimanche d’octobre dans toutes les églises. Elle a donc été instituée pour méditer les mystères mariaux et s’unir à la vie de la Vierge, ainsi que pour se souvenir secondairement de la libération de l’Occident devant la menace ottomane.
Au sein du peuple catholique la victoire de Lépante contribua ainsi au rapide essor de la dévotion du Rosaire et suscita la fondation d’un grand nombre de confréries. Elle est une date importante de l’histoire du culte marial.
Le pape Clément XII étendit la fête du Saint-Rosaire à l’ensemble de l’Église catholique de rite latin en 1716 et le pape saint Pie X en fixa la fête le 7 octobre en 1913. Enfin, le pape saint Jean XXIII changea une nouvelle fois son nom en Notre-Dame du Rosaire en 1960.

Isabelle Rolland

Pour en savoir plus :

sur l’institution de la fête de Notre-Dame du Rosaire :

https://nominis.cef.fr/contenus/saint/1975/Notre-Dame-du-Rosaire.html

sur la bataille de Lépante :
https://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-lepante/

https://www.histoire-pour-tous.fr/batailles/2817-la-bataille-de-lepante-1571.html

http://www.blogcathedraletunis.com/2015/06/la-bataille-de-lepante-et-le-rosaire.html

source iconographique: https://www.pinterest.fr/pin/561331541027033827/?lp=true

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *