Le 18 mars 2015, à l’intention ordre du pape, une copie de l’icône de la Vierge du Silence a été pendue à l’entrée du Palace Apostolique du Vatican, entre les deux ascenseurs qui montent à la bibliothèque apostolique et le au bureau privé du Pape. A cette occasion le Pape a exprimé le souhait que « la Vierge Marie intercède près du Seigneur pour que tous ceux qui entrent dans le palais apostolique puissent toujours trouver les mots justes ». Après 5 ans la dévotion a tellement grandi qu’un sanctuaire dédié à la Vierge du Silence sera inauguré.

L’icône qui invite à redécouvrir le silence pour rencontrer Dieu
Le pape François ne perd pas une d’occasion pour inviter les fidèles à se confier à tout instant à la Vierge Marie, pour son aide et sa protection. En plus de Apart la vénération particulière pour Marie qui défait les nœuds et l’icône de Maria Salus Populi Romani qui se trouve dans la basilique de Santa Maria Maggiore à Rome (que le pape visite au début et à la fin de chaque voyage apostolique), il y a une autre image très chère et très importante au Pape : l’icône de la Vierge du Silence. En effet, il s’agit d’une icône particulière et évocatrice qui représente la Vierge Marie en portant son doigt sur ses lèvres pour inviter au silence et à l’introspection, qui sont une attitude et un lieu privilégié pour rencontrer l’encontre de Dieu. La peinture a avait été commandée au chez le monastère bénédictin de l’Isle de San Giulio d’Orta en Italie par le Frère Emiliano Antenucci, un prêtre de l’ordre des frères mineurs Capucins. Elle fut inspirée par une fresque très ancienne de St. Anne qui avait été trouvée à Faras en Egypte antique et qui se trouve aujourd’hui au musée national de Varsovie. Ce fut le frère Emiliano qui initia commença la dévotion si inspirée des « œuvres de Marie du Silence » avec des divers groupes de prières en Italie, en Equateur, au Mexique et dans en d’autres pays du monde. Ces groupes approfondissent le silence à travers des cours et sont soutenues par la prière et l’intercession de vingt-cinq monastères clôturés, en premier le monastère bénédictin de l’Isle de San Giulio d’Orta. Ce fut grâce à leur diffusion que l’icône arriva chez le pape François.

L’icône qui invite à ne pas dire du mal des autres
En 2016 le frère Emiliano a porté une autre copie de l’icône au Vatican en faisant inscrire sur le dos la phrase suivante dans l’écriture du pape : « Ne dites pas du mal des autres ! » C’est une invitation à rejeter les bavardages inutiles, les ragots qui nous éloignent de Dieu et nous séparent de nos frères. Le pape en a parlé de la manière suivante pendant une audience privée le 7 novembre 2018 : « Est-ce que l’un ou l’une de vous est bavard ? Non ? Quand tu as envie de faire du commérage mords-toi sur la langue et prie la Madone du Silence. C’est la Madone ou les ragots – il faut choisir. »

Un sanctuaire pour la Vierge du Silence
Le 22 mars 2019, le pape François a pris l’initiative de demander le Père Nicola Galasso, le ministre provincial provençale des Capucins d’Abruzzes : « Il serait beau de trouver un endroit, une église, où l’on pourrait offrir un culte public à la Madone du Silence. Pensez-y, s’il vous plait et faites-moi une proposition. » Le 28 février dernier, la décision a finalement été prise concernant le lieu où où le sanctuaire serait placé. Il s’agit de l’église de Saintan François cesco d’Assisei et de l’annexe du couvent des Capucins d’e Avezzano (Abruzzes) qui était était tombé en désuétude et abandonné depuis dix ans.

Grâce au Pape François le nouveau sanctuaire sera ouvert dans les premiers jours de mai 2020.

Daniele Sebastianelli, 21 Marzo 2020

Source iconographique : domaine public : la Vierge du silence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *