Qu’est-ce que le Magnificat ? d’où vient ce cantique ? Dans quelles circonstances a-t-il été composé ? L’article vous propose, à l’occasion de cette fête de la Visitation du 31 mai, de nous souvenir de cet extraordinaire épisode du Nouveau testament.

Les circonstances : la Visitation
Le ‘Magnificat’ est le cantique d’action de grâces entonné par la Vierge Marie, en réponse à sainte Elizabeth, sa cousine, qu’elle était allée aider : cette dernière, âgée, avait reçu la grâce de concevoir un enfant dans sa vieillesse, alors qu’elle était infertile. Marie resta auprès d’elle trois mois, pour l’assister. Cet épisode s’appelle la Visitation .

L’archange saint Gabriel était apparu à Zacharie, l’époux d’Élisabeth, pour lui annoncer que sa femme, malgré son âge avancé, allait lui donner un fils (Luc, 1, 13). Marie, la cousine d’Elizabeth, avait également été prévenue par l’archange Gabriel de cette grossesse lors de l’Annonciation (Luc, 1- 39-56) : «Élisabeth, ta cousine, vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, elle qu’on qualifiait de stérile, car rien n’est impossible à Dieu « .

Le Magnificat : un cantique de louange
Élisabeth, nous dit l’Évangéliste, dès qu’elle vit la Vierge Marie arriver, fut « remplie de l’Esprit-Saint « : c’est sous son action qu’elle prononça ces paroles : «  Vous êtes bénie entre les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Et d’où m’est-il donné que la mère de mon Sauveur vienne à moi ? Car, vois-tu, dès l’instant où ta salutation a retenti à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en mon sein.Oui, bienheureuse celle qui a cru à l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur ! »
C’est alors que Marie répond avec ce poème d’action de grâce:

« Mon âme exalte le Seigneur,
Exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ;
Désormais, tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras,

Il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël, son serviteur, il se souvient de son amour,
De la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa descendance, à jamais.
 »

Dans la liturgie catholique en latin, on chante le Magnificat pendant les Vêpres, c’est-à-dire l’après-midi. Il est associé à plusieurs psaumes.Il a donc été une source d’inspiration pour les compositeurs. Si vous souhaitez entendre le Magnificat composé par J.S. Bach, cliquez ici

Isabelle Rolland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *