Saint Augustin nous offre une méditation sur le Baptême du Christ, au cours de laquelle il unit cet épisode de la vie du Christ avec celui des Noces de Cana. Pour lui, les eaux du Jourdain, sanctifiées par le Baptême du christ, ont été transformées, comme changées en vin.

« Il y a eu changement d’eau en vin, quand l’eau du Jourdain a été sanctifiée, et, par là même, transformée ; quand de l’eau, jusqu’alors simplement naturelle, a gagné de la valeur à être bénite par le Christ, et acquis la propriété, non-seulement de laver les corps, mais aussi de purifier les âmes. Comme, en effet, le vin « réjouit le cœur de l’homme », lorsqu’on le boit, et qu’il débarrasse de toute inquiétude; de même la grâce du baptême réjouit la conscience de l’homme, quand on la reçoit, et elle la délivre de la crainte de n’importe quelle tentation.
C’est de ce vin tout spécial que parlait le Prophète quand il disait : « Le vin a rempli de joie ses yeux ». Le changement de l’eau en vin s’opère donc lorsque les péchés font place à la justice. L’eau, dis-je, se change en vin, quand le baptême, où nous puisons l’immortalité, communique une autre couleur à l’eau froide du péché qui donne la mort, quand les vases de nos corps, auparavant hideux à voir ou remplis d’une odeur infecte, reçoivent un nouveau goût et une odeur nouvelle. Que dans les chrétiens se trouve une bonne odeur, l’Apôtre le dit expressément : « Nous sommes, devant Dieu, la bonne odeur de Jésus-Christ », si, du moins, nous aimons le Seigneur.  »

St Augustin, 43 è sermon pour l’Épiphanie du Seigneur. IX.
source iconographique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bapt%C3%AAme_du_Christ#/media/File:Ravenne_baptistere_de_neon_coupole.JPG

pour en savoir plus:
sur le baptême du Christ
sur les sermons de st Augustin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *