Après avoir aidé les apôtres à la naissance de l’Église, la mère de Jésus fut délivrée de sa vie mortelle et reçut la capacité encore plus grande d’aider du ciel ses enfants. L’Assomption de la Vierge Marie nous donne la force spirituelle de dénouer beaucoup de nœuds dégradants qui nous assujettissent au monde, et nous aide à devenir des personnes plus spirituelles pendant notre pèlerinage sur terre.

L’Apothéose de Marie
Le nom de l’église m’échappe, mais l’image que j’y ai vue est restée engravé en ma mémoire. Je me rappelle avoir visité une magnifique église de le Renaissance pendant un voyage en Italie il y a déjà de nombreuses années. Sur son dôme était peint l’Apothéose de la Vierge Marie. J’ai dû consulter un dictionnaire pour comprendre que cela voulait dire « le retour de la Vierge Marie à Dieu » ou, tout simplement selon l’expression connue, l’Assomption de la Sainte Vierge au Ciel.
Dans l’ancienne Rome, l’apothéose – ce mot grec – voulait dire quelque chose de bien différent : la déification d’un Empereur. Bien entendu, les Catholiques ne déifient pas Notre Dame ni ne la mettent au même plan que Dieu. Mais apothéose peut aussi signifier « divinisation », qui est une doctrine catholique enseignée par les Pères de l’Église. Elle veut dire la transformation complète du corps et de l’âme de la personne après la mort afin de pouvoir participer pleinement à la vie divine. Marie participe maintenant à la vie divine dans toute sa plénitude et l’Assomption est la célébration de la vie humaine la plus bénie qui ait jamais été vécue, une vie qui nous est maintenant donnée pour nous aider à « retourner vers Dieu » comme héritiers légitimes.

La grâce de l’Assomption
L’Assomption de Notre-Dame est l’expression glorieuse de son ministère en tant que celle qui dénoue les nœuds. En Anglais nous avons cette expression que la mort « défait les liens de cette vie mortelle » ; mais quelquefois nous oublions qu’en ce qui concerne les chaînes du péché, de l’esprit du monde, les attachements etc. peuvent aussi être défaits avant la mort. Ceci n’est pas un absolu. Les liens de la chair sont très forts et affaiblissants. Les désirs de la chair et l’attachement au monde sont difficiles à surmonter dans cette vie, même pour ceux qui ont une volonté de fer. Mais beaucoup de ces nœuds peuvent être défaits avant la mort avec la grâce.
La grâce de l’Assomption de Marie nous aide à nous libérer des liens du monde. La Vierge Marie vient à notre aide dans nos conflits personnels et nous inspire comment éviter le péché, devenir moins « mondains », plus spirituels. Marie connaît les combats de notre chair car elle en a fait l’expérience elle-même. Bien qu’elle fût conçue sans péché originel, elle ne fut pas libérée des souffrances. Elle nous donne l’espérance que la grâce de Dieu nous élèvera finalement au-dessus de cette puissance du monde qui continuellement nous tire vers le bas par sa pesanteur.

La fête de l’Assomption monte comme le sommet d’une montagne pendant une longue saison d’été. En regardant le haut de la montagne, nous tournons nos yeux vers la lumière du Christ, qui nous illumine à travers Notre Dame. Elle nous attend au sommet, car elle nous a déjà précédés. Notre décision de lever nos âmes vers elle devient comme un miroir de l’Assomption et nous remplit de l’espoir de surmonter les découragements de ce monde. Nous apportons nos intentions particulières comme des pèlerins qui font leur chemin vers ce sommet glorieux.

Des Intentions spécifiques
Pour cette fête de l’apothéose de Marie, je vous encourage de présenter tous vos nœuds à Marie qui défait les nœuds , avec ferveur. S’il est question des nœuds de péché et d’addiction – que se soient ceux des autres ou ceux que nous aimons – elle les dénouera par la grâce de l’Assomption. S’il s’agit de problèmes relationnels, elle les résoudra. Si ce sont des problèmes financiers et matériels, elle pourvoira à nos besoins et nous aidera à vivre notre quotidien.

Mais surtout, n’oubliez pas de demander la grâce la plus importante de toutes : demandez l’aide de Notre Dame pour devenir chaque jour plus spirituels : plus fidèles, plus dociles à la grâce, plus vertueux. La sainte Vierge vit dans la parfaite béatitude de la vie de Dieu et elle ne nous refusera aucune prière qui puisse nous rapprocher du Ciel.

Peter Darcy
source iconographique:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *