Le pape Jean-Paul II proposait pour célébrer le millénaire 2000 le thème « Le mystère de la Trinité et de Marie ». C’était bien sûr pour lui une façon d’enclore la Vierge Marie et la Trinité au cœur de ce troisième millénaire. Mais quelle est la véritable relation de la Vierge Marie avec la Trinité ? En quoi nous concerne-t-elle et comment se vit cette relation dans l’Église du troisième millénaire?

La Vierge Marie : une relation intime avec la Trinité
Au XIIIès, st François d’Assise saluait la Vierge Marie sous le nom de « Fille du Père, mère du Fils et épouse de l’Esprit ». Cette relation si intime entre les personnes de la Trinité et la Vierge Marie est difficile à saisir, et ne lève pas le voile sur le mystère de la Trinité, qui n’en finira jamais de dépasser notre entendement. Ce que nous comprenons, par contre, en méditant le mystère de l’Incarnation, l’Annonciation, c’est que la Vierge Marie y a joué un rôle central, et qu’elle a été choisie par le Père, de toute éternité, pour être la mère du Sauveur.

Les artistes représentent souvent la Trinité couronnant la Vierge Marie. Ainsi, Enguerrand Quarton, peintre et enlumineur français, de l’école d’Avignon, représente-t-il le Le Couronnement de la Vierge (commande faite par Jean de Montagnac, en 1453, afin d’orner l’autel de la chapelle de la Sainte-Trinité de l’église des Chartreux de Villeneuve-lès-Avignon). L’artiste a représenté la Trinité couronnant la Vierge Marie, d’une façon très originale : il a choisi de représenter Dieu le Père et son Fils Jésus de la même façon, comme deux jumeaux. Leurs bouches sont liées ensemble par les deux ailes du saint Esprit. Cette façon de représenter la Trinité met l’accent sur la profonde union des trois personnes.

La Vierge Marie, un chemin vers la Trinité
St Cyrille d’Alexandrie, dans une prière de louange à la Vierge Marie, dit que c’est par elle « que « La Trinité est glorifiée et adorée ». La « familiarité » de la Vierge Marie avec la Trinité lui permet d’introduire ses enfants, c’est à dire nous, dans cette relation. Elle permet également à la Vierge Marie de jouer son rôle de mère de L’Église.

La Vierge Marie, protectrice du troisième millénaire
Dans sa lettre apostolique qui clôturait le grand Jubilé de l’an 2000, le saint pape Jean-Paul II écrivait :
« Au début de ce nouveau siècle, notre marche doit être plus alerte en parcourant à nouveau les routes du monde. Les routes sur lesquelles marche chacun de nous, chacune de nos Églises, sont nombreuses, mais il n’y a pas de distance entre ceux qui sont étroitement unis dans l’unique communion, la communion qui chaque jour se nourrit à la table du Pain eucharistique et de la Parole de Vie. Chaque dimanche est un peu comme un rendez-vous au Cénacle que le Christ ressuscité nous redonne, là où, le soir du « premier jour de la semaine » (Jn 20,19), il se présenta devant les siens pour « souffler » sur eux le don vivifiant de l’Esprit et les lancer dans la grande aventure de l’évangélisation.
La Vierge très sainte nous accompagne sur ce chemin. C’est à elle qu’il y a quelques mois, à Rome, avec de nombreux Évêques venus du monde entier, j’ai confié le troisième millénaire. Bien des fois, au cours des années passées, je l’ai présentée et je l’ai invoquée comme l’« Étoile de la nouvelle évangélisation ». Je la présente encore comme aurore lumineuse et guide sûre pour notre chemin. Me faisant l’écho de la voix même de Jésus (cf. Jn 19,26), je lui redis: « Femme, voici tes enfants », et je lui présente l’affection filiale de toute l’Église.

Vierge Marie, Toi qui es Fille du Père, mère du Fils et épouse de l’Esprit, nous te confions les nœuds du Troisième millénaire, les nœuds du monde contemporain, qu’ils soient collectifs (guerre, famines, etc.) ou individuels. Marie qui défait les nœuds , dénoue tous ces nœuds liés à des désordres, dans la patience de ton amour maternel.

Isabelle Rolland

Pour en savoir plus (cliquez sur les liens ci-dessous)
Sur la Lettre apostolique du grand Jubilé de l’an 2000 

sur la Vierge Marie, mère du fils de Dieu et épouse du Saint Esprit :

sur le tableau d’Enguerrand Quarton (vidéo):

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *