Rome: La basilique de Sant’Anastasia et Marie qui défait les noeuds


Dans la vénérable basilique de Sant’Anastasia à Rome, au pied de la colline Palatine, une forte dévotion à Marie qui défait les nœuds s’est développée en ces dernières années. Ce lieu de culte s’est ainsi transformé en point de référence pour de nombreuses personnes qui se réunissent tous les samedis tard le soir pour demander des grâces à Marie, lui présentant leurs difficultés.

Tous les samedis à 2h30 du matin, un simple geste se répète dans la Basilique de Sainte Anastasia à Rome : de nombreux fidèles se rassemblent pour prier le rosaire devant l’image de Marie qui défait les nœuds, récitant aussi la neuvaine qui lui est dédiée. Avant de prier, cependant, chacun d’eux laisse des rubans noués dans un panier au pied de la toile. Ceci n’est pas seulement un symbole, mais un signe concret de confiance, d’espérance et de foi placé dans l’intercession puissante de Marie.
Au cœur du christianisme
La basilique Sainte-Anastasie est l’une des plus vieilles églises de Rome, construite probablement au IVe siècle après J.-C. et bâtie, dit-on, sur le site où, selon la légende, Romulus et Remus étaient nourris par la louve du Capitole. Une église très importante où, déjà en 300 après J.C., l’évêque de Rome célébrait la messe de l’aube du jour de Noël et qui, sous le maître-autel, conserve les reliques de la martyre Sainte Anastasie – peut-être la parente de l’empereur Constantin -, une jeune fille chrétienne qui a été emprisonnée et crucifiée pendant les persécutions de Dioclétien.

Roma: Basilica di Sant’Anastasia
©Foto D. Sebastianelli ,12 /02/ 2018

Une dévotion née de la foi des petits
En dix ans cette basilique a été transformée dans le sanctuaire romain pour la dévotion à Marie qui défait les nœuds. Tout est né il y a environ 13 ans, quand un homme nommé Mimmo, qui travaillait à la pâtisserie devant la basilique, et qui finissait son travail à 2h30 du matin, a pris l’engagement de réciter la neuvaine à Marie qui défait les nœuds devant le tableau, impliquant un petit groupe de personnes. Au fil des années, le groupe s’est beaucoup développé et cette dévotion s’est installée à Rome, devenant un rassemblement très populaire pour les fidèles.
Marie, espoir de nos jours
Grâce au pape François, qui a rendu populaire l’image de Marie qui défait les nœuds, la dévotion et la neuvaine se sont développées en recevant un élan très providentiel en ces temps où les nœuds à défaire dans les familles, chez les jeunes, ou dans le travail, deviennent de plus en plus importants. L’intervention de Marie, priée, invoquée et vénérée, apparaît comme le meilleur remède à tous ces maux. Les fidèles savent que tous les samedis soirs, dans le silence et dans le sommeil de la cité éternelle, ils peuvent confier leurs vies et leurs problèmes à Marie qui défait les nœuds, certains qu’elle ne manquera jamais de venir secourir ceux qui l’invoquent comme mère de miséricorde.
Daniele Sebastianelli 15 février 2018
Roma: Basilica di Sant’Anastasia,Maria che scioglie i nodi
©Foto D. Sebastianelli ,12 /02/ 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *