Face à la situation tragique et dangereuse de la Corée du Nord, le rôle de Marie qui défait les nœuds s’affirme de façon urgente.

La Corée du Nord est devenue une dictature totalitaire héréditaire avec peut-être le pire bilan des droits de l’homme au monde. La combinaison terrifiante d’armes nucléaires agressives et le développement de missiles balistiques avec un dirigeant suprême jeune et erratique ont attiré l’attention internationale sur ce royaume ermite de 25 millions d’âmes.

Humainement, il y a très peu d’espoir pour une transition pacifique du militarisme et de la répression politique vers une nation démocratique et respectueuse des droits de l’homme. L’appareil oppressif de l’État a survécu à l’effondrement de l’Union soviétique et de la plupart de ses États communistes satellites. Une famine massive, qui a débuté en 1995, a entraîné des centaines de milliers de morts et de graves malnutritions infantiles sur une période de trois années de crise, mais le gouvernement a pu maintenir un contrôle strict sur la population. Même la mort du deuxième dictateur héréditaire, Kim Jong-il, en 2011 n’a pas entraîné de changements positifs significatifs. La prière pour l’intercession surnaturelle de Notre-Dame des Nœuds est peut-être la seule possibilité réelle de désamorcer cette situation tragiquement dangereuse.

Les croyances religieuses sont fortement persécutées en Corée du Nord et l’on estime que moins de 2% de la population est catholique. La plupart des missionnaires n’ont aucune possibilité de travailler dans cette nation qui est la plus isolationniste de la terre. Il n’y a pourtant aucune raison de désespérer. La péninsule coréenne a une longue histoire d’isolationnisme et de martyre des Chrétiens. Les premiers Catholiques coréens ont été des leaders laïcs à partir du 17ème siècle. Ils ont réussi à maintenir la foi et à grandir sans prêtres pour les servir sous un régime brutalement répressif qui a systématiquement tué tous les prêtres et chrétiens jusque dans les années 1880. De fait, la Corée se classe au quatrième rang mondial pour les saints canonisés, principalement à cause des milliers de martyrs.

Avant la guerre de Corée dans les années 1950, les deux tiers des Chrétiens coréens vivaient dans ce qui est aujourd’hui la Corée du Nord. Un tiers de la population de la Corée du Sud est maintenant chrétienne et le pourcentage augmente à travers les conversions et la disparition de la génération âgée qui compte une plus faible proportion de chrétiens que la population dans son ensemble. En Corée du Sud, le pourcentage de Catholiques est passé de 5% de la population à 11% de 1985 à 2005. La Corée du Sud à elle seule envoie plus de missionnaires chrétiens à l’étranger que n’importe quelle autre nation à l’exception des États-Unis.

Nous prions Notre Dame des Nœuds d’aider à briser les chaînes qui lient les peuples souffrants de la Corée du Nord et d’épargner au monde la catastrophe d’un conflit nucléaire qui pourrait découler des actions du régime en place. En outre, nous prions pour que tous les Coréens, du Nord et du Sud, soient réunis et grandissent dans la foi et l’amour.

Joseph Meaney