Voici le compte-rendu de la retraite en confiance à Marie qui défait les nœuds, qui s’est déroulée à Lourdes, du vendredi soir 19 au dimanche soir 21 octobre 2018 , sur le thème: « Confions à Marie les nœuds de notre vie ».

Très favorisée par un grand soleil qui nous a accompagnés pendant les 3 jours, la Retraite en Confiance auprès de Marie qui défait les nœuds s’est glissée entre le Pèlerinage du diocèse de Tarbes et Lourdes et le Pèlerinage du Pays de Bigorre. Ces deux pèlerinages ont permis le samedi soir la tenue d’une veillée aux flambeaux de grande ampleur particulièrement émouvante.

Le Père Anne-Guillaume Vernaeckt, de la Communauté Saint Martin, Chapelain du Sanctuaire, a assuré les quatre conférences. Toujours en lien avec Marie qui défait les nœuds, celles-ci étaient axées sur : Qui est Marie, L’immaculée-Conception, Le sourire de Marie, la foi de Marie, Les costumes de Marie, et enfin la Consécration à Marie.

Voici quelques commentaires relevés lors du « debriefing » final.

Ÿ0 Prédicateur habité par Marie – je n’étais pas habituée à ce genre d’enseignement.

Ÿ1 J’ai été comblée par les enseignements de ce chapelain. Je souhaite à beaucoup de chrétiens d’entendre qui est vraiment notre Mère.

Ÿ2 Venue les mains ouvertes, j’ai beaucoup reçu.

Ÿ3 J’étais à genou devant Marie, à la Grotte à 23h. Comblée.

Ÿ4 J’habite Lourdes depuis 40 ans. Lors de cette retraite, j’ai fait connaissance avec Marie

Ÿ5 Pour cette retraite, c’était la première fois que je venais à Lourdes. Je suis catéchiste. Je n’ai jamais reçu un enseignement comme je l’ai reçu cette fois. On était scotché.

Ÿ6 Quand on a pu préciser le trajet qu’allait suivre nos lettres après qu’on les ait déposées aux pieds de la Vierge, c’est à dire qu’elle allait être déposée à la Grotte pendant 3 semaines puis serait brûlée, j’ai été débloquée et j’ai pu écrire le nœud qui m’étouffait.

Ÿ7 Après cette retraite, j’ai pu reformuler mon nœud avec des mots nouveaux qui m’ont permis de mieux comprendre son origine.

Ÿ8 Cette nuit, à 3 h du matin, je nous voyais tous, à genoux, et chacun de nous recevait un cadeau.

Ÿ9 C’était la première fois que je venais à Lourdes, et c’était ma 1ère retraite. Vraiment enrichissant. Maintenant, je vais voir Marie d’une autre façon. Et en plus, j’ai découvert ce qui me bloquait.

Ÿ10 J’ai peur de Dieu et je m’en tiens loin. Ici, j’ai découvert Marie !

Ÿ11 Habituellement, je prends beaucoup de notes. Cette fois, je n’ai pris aucune note, mais … qui disait qu’il comblait son bien-aimé qui dort ?

Ÿ12 Au cours de cette retraite en silence, on a enfin pu se regarder !

Ÿ13 Si on a des nœuds, c’est qu’on est trop riche. Si on était vraiment pauvre, on n’aurait pas de nœuds.

Ÿ14 J’ai compris que notre vie a une résonance dans toute la Communion des Saints. Je vis pour mes frères, pour l’Église.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *